Décryptage

Les Français : champions du monde des longues vacances

News

Alors que le ministère de l'Éducation Nationale a prolongé les vacances des élèves et des professeurs de trois jours ce mois-ci, une étude internationale de l'institut Harris Interactive pour Expédia.fr confirme que les Français sont « champions du monde toutes catégories des vacances ». Un titre dont nous nous passerions bien à la vue du contexte économique actuel.

Par Alexandre Foucault,

30 jours de vacances en moyenne

En 1936, le Front populaire est le grand vainqueur des élections législatives. Les travailleurs, soutenus par le pouvoir politique, se mirent donc en grève contre le patronat, afin de faire valoir leurs revendications. C'est dans ce contexte que naissent les congés payés, le 20 juin 1936, permettant à de nombreux français de pouvoir accéder à ce qui était un privilège jusqu'alors.

De deux semaines cette année-là, ils passent à trois semaines en 1956, à quatre en 1968, et enfin à cinq semaines en 1982. Depuis la situation est inchangée.

Selon l'étude annuelle internationale « Vacation Deprivation » de Expédia-Harris Interactive, nous sommes le pays qui prend le plus de vacances par an : 30 jours environ. Cela représente quatre jours de plus que la moyenne européenne et 15 jours de plus que la moyenne mondiale.

25% des Français disposent
de plus de 30 jours de congés par an

De plus, un quart des français déclarent disposer de plus de 30 jours par an. Un record cependant égalé par nos voisins Allemands et Espagnols ainsi que les Brésiliens.

Toutefois, ce n'est pas parce que l'on dispose de jours de congés que l'on doit en prendre au maximum. C'est en cela que nous sommes « champions du monde toutes catégories des vacances ».

L'économie passe après

Toujours selon cette étude, la raison majeure d'un non-départ en vacances n'est pas financière, mais pratique. En effet, les Français préfèrent « cumuler des périodes de vacances plus longues, ou bien attendent le moment opportun pour profiter des vacances avec leurs conjoint, famille ou amis ».

Cependant, cette partie de l'étude est critiquable. Qu'en est-il des personnes ayant du mal à joindre les deux bouts, ne pouvant s'offrir de vacances ? Il semble impossible de croire, dans ce cas là, que le plan pratique passe après le plan financier.

Un Français sur deux estime
ne pas sortir de la crise avant fin 2015

Un autre sondage, de l'institut CSA cette fois-ci, révèle qu'un Français sur deux estime ne pas sortir de la crise avant fin 2015. Pourtant, 72% d'entre-eux prévoient de prendre autant de vacances que l'année dernière, 10% vont même en poser davantage. Le temps serait pourtant propice à l'effort.

La déconnexion est difficile

Mais, contrairement à ce que l'on pourrait penser, les Français ont vraiment du mal à se détacher de leur travail pendant les vacances. Consulter ses messages et autres SMS relève d'une véritable habitude pour plus de 53% d'entre-eux.

Les Français se déconnectent
difficilement de leur travail

Nous sommes là encore les champions européens en la matière. Les pays d'Europe du Nord, comme le Royaume-Uni, l'Allemagne, le Danemark ou encore les Pays-Bas, au contraire, se déconnectent plus facilement de leur travail et se refusent de consulter ces informations professionnelles.

Ainsi, si la majorité des Français prennent le maximum de vacances qu'ils le peuvent, ce n'est pas pour autant qu'ils ne travaillent pas en vacances. Paradoxal non ?

Photo : Wikimedia Commons
comments powered by Disqus